• L'horloge:
    12:37 PM
  • Date :
    Saturday 15 Aug 2020
  • Météo:
     
1257

Le discours du président de la république devant la séance d'ouverture de la neuvième session de l'Assemblée nationale (Parlement), le 1,Avril 2019.

01 Apr 2019 أخبار رئيس الجمهورية (سابقاً)

Traduction du discours du président de la république devant la séance d'ouverture de la neuvième session de l'Assemblée nationale(Parlement), le 1,Avril 2019.

Khartoum - Le président de la république, le maréchal Omar Hassan Ahmed Al-Bachir, a déclaré que la prise de conscience et la détermination du peuple à protéger sa sécurité et ses acquis et à ne pas se laisser entraîner à des appels de la haine et de l'exclusion, ce qui nous l'avons rendu nécessaire de lancer un appel à une feuille de route pour une transition politique, basée sur un large dialogue qui est engagé à la Constitution et prenant des décisions et mesures urgentes, : la dissolution du pouvoir exécutif, former un nouveau gouvernement et déclarer l’état d’urgence, à partir de notre de notre responsabilité nationale et de nos obligations constitutionnelles.

Nous allons prendre pendant les jours à venir davantage des décisions et de mesures pour renforcer le processus de dialogue et préparer la scène nationale à achever la transformation nationale souhaitée afin de créer un environnement sain dans lequel chacun mobilisera ses efforts et ses énergies de la société pour  la production, notamment dans le domaines de l'agriculture, de l’Industries minières et manufacturières ». a déclaré le président de la république.

Le président de la république s'est félicité du rôle important joué par l’assemblée national ( le Parlement) au niveau national, soulignant que la tenue de cette session revêt une importance particulière compte tenu des circonstances exceptionnelles, remplies en défis et en aspirations. L’assemblée jouera un rôle majeur dans les domaines de la législation et de la surveillance, en vue de renforcer l’unité,  la paix et la stabilité.

 Il a souligné que les défis économiques auxquels le pays était confronté, qui touchaient la population, et qui le poussaient à exprimer des revendications légitimes pour une vie décente, ces difficultés devraient être surmontés.

Certains n'ont pas respecté les règles juridiques en vigueur, lors les manifestations, perturbant l'ordre public et endommageant des biens, certains ont tenté de contourner ces manifestations et de les exploiter pour mettre en place un programme qui adopte des options d'exclusion, enflamme le poison de la haine et en ignorant les réalisations de la nation.

Le président de la république le maréchal Omar Hassan Ahmed Al-Bachir, a réitéré son engagement et sa volonté de traiter à égalité avec tous les soudanais, avec toutes leurs opinions politiques, et à travailler selon une vision nationale de réforme, fondée sur la justice et la transparence, et caractérisée par la flexibilité et la capacité, la patience, afin de soutenir et consolider la stabilité du pays.

 Le président Al-Bachir a déclaré que le document de dialogue national sera la référence de base et la base de connaissances, les guides d’action politique dans la prochaine étape, car le document a été approuvé par plusieurs forces politiques et communautaires du pays, et dont la plupart de ses résultats  a été mis en œuvre.

il a renouvelé son appel à toutes les forces politiques et sociales pour qu'elles rejoignent le dialogue conformément aux mesures et procédures convenues avec tous les acteurs de la scène politique et sociale du pays, afin de constituer et de mettre en place une base solide pour l’unité nationale.

Le président de la république a déclaré que les transformations vécues par notre pays dans les domaines politiques et les structures structurelles de l'État constituaient une bonne base pour la construction et un vaste parapluie pour que nous puissions tous siéger pour la patrie.

Le président de la République le maréchal Omar Hassan Ahmed Al-Bachir, a affirmé que le secteur de la jeunesse se révélait être la variable sociale et politique la plus prometteuse pour cette nation.

 En s’adressant aujourd'hui à la séance d'ouverture de la neuvième session de l'Assemblée législative nationale, le président Al-Bachir a appelé toutes les forces politiques à faire adhérer la jeunesse et accepter et respecter leurs visions et idées modernes, ainsi qu’à créer  des mécanismes afin de les permettre de contribuer efficacement au processus de construction et l’édifice nationale.

Il a donné ses directives de fournir le financement aux projets de la jeunesse liés à la production agricole et animale, aux petites industries, aux logiciels, par le biais de banques et d'institutions de micro financement  ayant une vision nouvelle permettant aux projets de devenir réalité et de construire des villes résidentielles offrant un logement décent aux jeunes grâce à un financement facile, une revitalisation et une réhabilitation du rôle des institutions et des clubs de jeunes impliqués dans l'activité Activités culturelles, sportives et sociales et les placer au cœur des programmes et des budgets de l'État.

Il a également appelé à parrainer les initiatives d’innovation de la jeunesse dans les domaines des sports, de la culture, en vue de montrer les capacités matérielles et morales du pays, en augmentant le nombre et la taille de centres et de projets pour la jeunesse, ce qui a prouvé que nos jeunes sont capables de concurrence avec leurs projets modernes et innovants.

-  Le président de la république, le maréchal Omar Hassan Ahmed Al-Bachir, a donné ses directives au nouveau gouvernement de prendre des mesures strictes pour achever la structure de l'État, réformer la fonction publique afin de réaliser l'efficience et l'efficacité des institutions de l’État et l'imposition du respect de la loi et de l’autorité de l'État et la promotion des droits de l'homme et la préservation des libertés.

 S'exprimant lors de la séance d'ouverture de la neuvième session de l'Assemblée législative nationale, le président Al-Bachir a réaffirmé l'engagement ferme et sérieux du pays de lutter contre la corruption et à travers des mesures juridiques efficaces et équitables.

 «  la paix a toujours été un objectif stratégique prioritaire dans les programmes de l'État et de la société, nous avons rechercher par tous les moyens de restaurer la paix et la stabilité dans notre pays, qui a connu plusieurs années de conflits, ainsi que le ravage, le gaspillage de ressources matérielles et humaines et l’arrêt du processus de développement et du progrès. » a-t-il ajouté.

Le président a salué les efforts déployés par toutes les forces armées et régulières, ces efforts ont conduit au déclin des zones de guerre dans une partie majeure du pays et à la restauration de la paix, ainsi qu'au retrait de la mission de l'ONU des États du Darfour après s'être rendue compte de l'absence de justification de sa présence dans le pays.

  Il a ajouté que les pas seraient être accélérés pour parvenir à la paix dans le pays par tous les moyens possibles, de sorte que l'année 2019 soit l'année de la paix, en soulignant que la paix est une question nationale de la paix dont tous le peuple devrait participer à sa restauration.

 Le président de la république a appelé toutes les forces politiques du pays à participer à cette cause nationale et à œuvrer pour atteindre l'objectif de la paix par les moyens et les sujets convenus, tout en soulignant l'engagement de toutes les autorités dans chaque cas envers les partenaires de négociation et la communauté régionale et internationale.

Il  a réaffirmé son attachement à un cessez-le-feu permanent et à la volonté totale et sincère du dialogue pour la paix et a invité  les forces de l'opposition qui refusent la réconciliation nationale, à accepter le dialogue en tant que le premier et dernier choix et le passage sûr vers la construction d'une patrie dans lequel chacun pourrait trouver sa place.

le président de la République, le maréchal Omar Hassan Ahmed Al-Bachir a affirmé que les succès des efforts diplomatiques dans le domaine de coopération avec les pays frères et amis sont une réflexion et une incarnation naturelles des principes de notre politique étrangère fondés sur le respect mutuel et un engagement positif avec la communauté internationale et la mutualité des intérêts entre le Soudan et tous les pays du monde.

 Le président Al-Bachir a déclaré lors de la neuvième session de l'Assemblée législative nationale que le Soudan menait une politique étrangère équilibrée basée sur des chartes internationales et des normes diplomatiques et un engagement en faveur de partenariats qui favorisent les intérêts communs et promeuvent les piliers de la paix et de la sécurité internationales sans s'engager dans aucun axe ni concession des intérêts nationaux.

 Il a évoqué les efforts du Soudan pour renforcer la paix régionale notamment dans le Sud-Soudan et en république Centrafricaine et son initiative visant à édifier le système économique des pays de la Corne de l'Afrique, en vue de coordonner leurs efforts et d’encourager le renforcement de l’échange commercial et du développement économique.

 « le continent africain, la communauté internationale, l’Organisation des Nations Unies et les forces internationales ont fait l’éloge des efforts déployés par le Soudan, ainsi que de son sérieux dans le domaine de  la lutte contre le terrorisme, de la traite des êtres humains et  de tous les crimes transfrontaliers. » a conclu Le président de la république.

Bulletin

Suivez-nous et regardez-nous pour vos encouragements! Découvrez les dernières nouvelles sur le site et les initiatives gouvernementales grâce à nos listes de diffusion.

à propos du Soudan

Hymne du Soudan