• L'horloge:
    04:47 AM
  • Date :
    Wednesday 16 Oct 2019
  • Météo:
     
131

La France décide d’octroyer une assistante d’un montant de 60 millions d’euros au Soudan

16 Sep 2019 أخبار رئيس مجلس السيادة الإنتقالي

Khartoum- le président du conseil de souveraineté, le lieutenant-général Abdel Fatah Al-Burhan s’est entretenu au palais présidentiel à Khartoum avec le ministre français des affaires étrangères M. Jean-Yves Le Drian qui est arrivé lundi à Khartoum pour une visite d'un jour au Soudan, et c'est la première visite du genre de la part d'un haut diplomate français en plus d'une décennie.

De même le chef de la diplomatie française a eu également des entretiens avec le Premier ministre le Dr. Abdallah Hamdouk  et avec son homologue Mme Asma Mohamed Abdallah, la première femme à tenir ce poste au Soudan.

M. Le Drian a déclaré, lors d’une conférence de presse conjointe lundi soir au palais présidentiel  avec son homologue soudanaise Mme Asma Mohamed Abdallah, qu’il était heureux de se rendre au Soudan et que c’est sa première visite à Khartoum, au moment où le Soudan s’engage dans une période de transition historique à la suite d’une révolution qui a impressionné le monde. Il a dit : “ j’ai rencontré aussi certains protagonistes de la révolution soudanaise et je me réjouis vivement, parce que je tiens leur dire mon admiration pour ce mouvement qui s’est montré exemplaire tant par sa détermination que par son caractère pacifique ». « Nous sommes dans nouveau Soudan et que la France se tient à cote de ce nouveau Soudan » a-t-il ajouté.

M. Le Drian a indiqué que «  les défis à relever sont très importants et c'est pour cela que j’étais venu aussi rapidement à Khartoum pour proposer l’appui de la France aux autorités de transition dans cette période cruciale »

Il a aussi réitéré le soutien de la France à Khartoum face aux défis à venir : reconstruire une économie moribonde et conclure des accords de paix avec les groupes rebelles dans les zones de conflit des États du Darfour (Ouest), du Kordofan-Sud et du Nil-Bleu. « j’ai discuté avec les responsables soudanais la priorité  du redressement économique,  j’ai donc marqué la disposition de la France à contribuer à la stabilisation du pays en répondant très rapidement aux demandes d’assistance aux autorités soudanaises et nous avons décidé d’octroyer 60 millions d’euros par le biais  de l’Agence Française du développement et par le biais de services du ministère français des affaires étrangères, dont 15 millions très rapidement pour aider la transformation et la révolution pacifique du Soudan » a déclaré le chef de la diplomatie française.

Il a en outre, souhaité la réintégration du Soudan au sein de la communauté internationale  et que la France est prête à user de toute son influence pour convaincre les mouvements rebelles d’accepter  la reprise du dialogue et a salué à cet égard la signature d’une feuille de route pour la paix entre le gouvernement et les mouvements armés à Juba, soulignant que la France soutient la volonté de nouvelles autorités soudanaises de conclure un accord de paix dans un délai de 6 mois.

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a déclaré que la France ferait pression en faveur du retrait du Soudan de la liste noire américaine des «États soutenant le terrorisme». «  Nous allons aider le Soudan à normaliser ses relations avec les institutions financiers internationales afin qu’il puisse obtenir un règlement  pour sa dette extérieure et nous allons aussi renforcer les liens étroits qui existent entre le Soudan et la France notamment dans les domaines culturel et éducatif et  nous resterons présents au cote du peuple soudanais  et renforcer ces relations spécifiques, particulières, et uniques » a-t-il conclu.

Dans le même contexte, Mme Asma Mohamed Abdallah, ministre des affaires étrangères a fait l’éloge du soutien de gouvernement et peuple français pour la révolution soudanaise, en vue d’assurer la sécurité et la stabilité au Soudan, ainsi que pour leur volonté de soutenir les aspirations du peuple soudanais au progrès et au développement, à travers l’établissement d’un système démocratique rationnel. Elle a également indiqué que la visite du ministre français à Khartoum était une opportunité pour l’échange des points de vue sur plusieurs questions d’intérêt commun. Mme Asma  a appelé la France à user de son influence pour la pleine intégration du Soudan au sein de la communauté internationale, compte tenu de son statut international prestigieux, de son appartenance active au Conseil de sécurité des Nations unies et de son rôle clé au sein de l'Union européenne. «  Le ministre français a confirmé que son pays était prêt à contribuer au processus de la paix, conformément à la vision du gouvernement de transition » a indiqué Mme Asma. Elle a également déclaré que M. Jean-Yves LeDrian, avait été informé, lors de sa rencontre avec le Premier ministre, M. Abdullah Hamdouk, sur les priorités du gouvernement et ses plans pour faire face aux déséquilibres économiques et au rôle que pourraient jouer les institutions économiques internationales, à ce propos. Elle a souligné la nécessité d’intensifier des efforts et du soutien des partenaires régionaux et internationaux pour assurer une transformation sure vers un système démocratique stable au Soudan.

 

Lisez aussi..

Arrivée de la délégation soudanaise pour les négociations de paix, présidée par le vice-président du Conseil de souveraineté, le lieutenant-général Daglo, à Juba

Juba - La délégation soudanaise pour les négociations de paix avec les mouvements armés, conduite par le vice-président du Conseil transitionnel de souveraineté, le lieutenant-général Mohamed Hamdan Daglo, est arrivée à Juba

Le lieutenant-général Daglo se rend à Juba, à la tête d'une délégation de haut niveau, pour négocier avec les mouvements armés

Khartoum- Le lieutenant-général Mohamed Hamdan Daglo membre du Conseil de souveraineté, président du comité de négociation, a quitté Khartoum ce matin, pour se rend à Juba, à la tête d’une délégation de haut niveau,

Le Haut Conseil pour la paix s’informé des dispositions et préparatifs en cours pour le lancement des négociations de paix à Juba

Khartoum - Le lieutenant-général Abdul Fatah Al-Burhan, président du Conseil transitoire de la souveraineté, a rencontré aujourd’hui à la maison d’Hôtes à Khartoum la délégation de médiation sud-soudanaise conduite par le

Bulletin

Suivez-nous et regardez-nous pour vos encouragements! Découvrez les dernières nouvelles sur le site et les initiatives gouvernementales grâce à nos listes de diffusion.

à propos du Soudan

Hymne du Soudan